Londres, encore et toujours !

 

Alors que la réouverture du mythique palace des années 20, le Savoy, est prévue pour la très symbolique date du 10.10.2010, et que la ville est toute impatiente de l'ouverture du W London, annoncée pour février 2011, il était temps qu'Urban Partner reparte à la conquête de Londres pour visiter quelques hôtels ouverts récemment.

Un des bonheurs de notre profession est de constater à quel point l'hospitalité peut être interprétée de manières différentes d'un hôtel l'autre.

Prenez par exemple deux hôtels design à Londres, le Sanctum Soho et le Boundary. Tous les deux appartiennent à la même chaîne volontaire Design Hotels, et pourtant, n'ont rien à voir l'un par rapport à l'autre. Bien sûr leur emplacement, au cœur de Soho pour le premier, et en plein "east side" pour le second, les rattache à des quartiers de la ville dont les atmosphères sont différentes, mais tout de même ! 

Pourtant, dès que l'on regarde l'intention derrière chaque projet, on comprend mieux...

Le Sanctum Soho a été créé par une des personnalités du monde de la musique, liée au Hard-Rock et au milieu de la nuit, imaginant son établissement comme un lieu festif tout en miroirs et en capitons, alors que le Boundary est le dernier né de Sir Terence Conran, qui pour l'occasion a totalement transformé un ancien entrepôt victorien, imaginant des chambres particulièrement spacieuses et lumineuses. Un monde entre les deux !

Même créneau, autre ambiance : le Haymarket. Egalement un Design Hotel, ce dernier né de Firmdale, reprend tout ce qui réussit si bien à ce groupe familial : un emplacement impeccable, des espaces communs vivants, spacieux et particulièrement bien décorés, des chambres également spacieuses, offrant un design coloré, élégant et frais. A cela s'ajoute un argument de taille pour cet hôtel: une immense piscine de 18mètres, en sous-sol, avec bar et salons dans le même espace, le tout, bien entendu privatisable. 

A noter, une visite au Soho Hotel que nous avions visité il y a un peu moins de deux ans et qui est toujours parfaitement entretenu par Firmdale: l'hôtel semble aussi neuf qu'au premier jour. Si tous pouvaient être comme ça !

Toujours à Soho, nous avons visité l'excellent Dean Street Townhouse. Ouvert l'an dernier, ce boutique hôtel de charme propose une très intéressante alternative aux quelques autres hôtels du quartier : moins luxueux que le Soho Hotel, il est d'une facture plus contemporaine que le Hazlitt's, avec l'avantage de proposer un restaurant.

Autre surprise très agréable fut la nuit passée à l'hôtel The Arch. Ouvert au printemps 2010 et situé dans un quartier tranquille juste au dessus de Marble Arch, ce Small Luxury Hotel réussit à incarner tout ce que l'on attend de l'hospitalité, à savoir : se sentir bien ! Décoration séduisante et confort parfait. Que demander de plus ?

Plus central, puisque situé au cœur de St James's, nous avons également expérimenté le St James's Hotel & Club. Très chic et toujours sur son 31, cet hôtel à la magnifique façade néo-gothique, propose une des plus belles collections d'art présentée dans un hôtel à Londres. 

Pas très loin de St James's, nous avons réalisé une longue et très belle visite d'un hôtel mythique, réouvert en 2008, The Connaught. Luxueux par nature, mais sans ostentation, élégant, mais avec une désinvolture pleine de vie, cet hôtel a amplement mérité toutes les convoitises dont il est l'objet.

Et puis, parce que la vie est un voyage, nous avons clos notre périple londonien auprès du Gore Hotel, une vieille demeure victorienne qui est un voyage à elle seule. A deux pas de Hyde Park et du Royal Albert Hall, cet hôtel de charme offre une atmosphère unique grâce à sa collection d'antiquités.

Bref, quelques beaux hôtels qui par bonheur, nous ont totalement fait oublier l'effroyable pluie qui a balayé les rues de Londres pendant ces quelques jours de visites. 

 

MD - Septembre 2010